Skip to Content

Questions/Réponses

  • Je suis enceinte et majeure. Je désire interrompre ma grossesse.
    A qui dois-je m'adresser ?

    Contactez dès que possible un CPEF (centre de planification) ou consultez votre médecin traitant pour qu'il vous dirige vers un établissement de santé pratiquant des IVG. Pour connaître l’ensemble des lieux, en savoir plus sur le déroulement de l’intervention, ou obtenir plus d’informations, vous pouvez appeler le 0800 08 11 11 (Service et appel gratuit et anonyme) ou consulter le site ivg.gouv.fr.

  • Je suis enceinte et mineure. Je désire interrompre ma grossesse.
    A qui puis-je m'adresser ?

    Vous pouvez contacter votre médecin traitant qui est tenu au secret professionnel. Vous pouvez également vous adresser à un établissement de santé, un CPEF. Pour connaître l’ensemble des lieux, en savoir plus sur le déroulement de l’intervention, ou obtenir plus d’informations, vous pouvez appeler le 0800 08 11 11 (Service et appel gratuit et anonyme) ou consulter le site ivg.gouv.fr.

  • Je suis enceinte et mineure. Je souhaite interrompre ma grossesse.
    Dois-je mettre mes parents au courant ?

    Non. Si vous êtes mineur(e) vous n’avez pas à payer une IVG (interruption volontaire de grossesse) ni à demander l’autorisation de vos parents. Néanmoins, dans ce moment difficile, il est toujours préférable de se faire accompagner par ses proches. Si vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas faire appel à vos parents, vous devrez tout de même être accompagné par une personne majeure de votre choix.

  • Devrai-je payer l'IVG si je suis mineure ?

    Vous n'êtes pas obligée de le faire (une IVG peut être pratiquée sur une mineure sans que les parents soient prévenus) mais il est recommandé d'en parler à un de vos parents, au besoin en vous appuyant sur une autre personne de la famille (sœur aînée, tante, etc.) en qui vous avez confiance, et qui vous servira d'intermédiaire. Si vous pensez qu'il est impossible de mettre un de vos parents au courant, sachez que l'IVG reste possible sans leur autorisation.

  • Quelle contraception choisir après une IVG ?

    Le fait d'avoir eu une IVG ne modifie pas le choix d'une contraception, sauf si la grossesse non désirée est liée à un échec de votre méthode antérieure. Dans ce cas, il faut en discuter avec un professionnel de santé afin de définir avec lui la contraception qui vous conviendra le mieux.
    Si vous n'avez pas de contre-indication particulière, une pilule combinée, une pilule progestative, un patch peuvent être commencés le jour même ou lendemain de l'IVG.
    Un implant peut être inséré le jour même de l'IVG.
    Un DIU (au cuivre ou hormonal) peut être inséré le jour de l'IVG ou une quinzaine de jours après l'IVG.
    Les préservatifs peuvent être utilisés à tout moment.

Les vidéos à découvrir

Toutes les vidéos
Back to top