Skip to Content

Le diaphragme

Le diaphragme (en latex ou en silicone) se glisse dans le vagin, au contact du col de l'utérus, pour empêcher le passage des spermatozoïdes vers l'intérieur de l'utérus.

  • Comment l'utilise-t-on ?

    Le diaphragme peut être posé au moment du rapport sexuel mais aussi jusqu'à deux heures avant le rapport sexuel. Il doit être utilisé en association avec les spermicides pour une meilleure efficacité.

    Il doit être laissé en place pendant 8 heures après le rapport sexuel (et retiré au plus tard dans les 24 heures qui suit le rapport).

    Il peut être réutilisé plusieurs fois.

  • Quelle est son efficacité ?
    Qu’est-ce qui peut le rendre moins efficace ?

    S’il est utilisé parfaitement et systématiquement avec des spermicides, le diaphragme est efficace à 94%1.

    Mais, dans la vie courante, si l’on prend en compte le manque d’habitude, les erreurs de manipulation ou la non utilisation à certains moments du cycle, son efficacité courante est de 88%2, lorsqu’il est utilisé systématiquement avec des spermicides.

    1 C'est-à-dire que 6 % des femmes utilisant le diaphragme de façon parfaite connaissent une grossesse au cours de leur première année d’utilisation

    2 C'est-à-dire que 12% des femmes qui utilisent le diaphragme connaissent une grossesse au cours de la première année d’utilisation.

  • Quels sont ses avantages ?

    Il peut être mis en place à l'avance. Il est réutilisable.

    Le diaphragme est peu coûteux (puisqu'il peut être réutilisé), mais il est préférable de l’utiliser avec des spermicides dont le prix varie entre 7 et 19 € environ (pour plusieurs doses).

  • Quels sont ses inconvénients ?

    Sa manipulation est un peu délicate et peut rebuter certaines femmes.

    Avant d'acheter un diaphragme, il faut déterminer la taille nécessaire (variable selon la femme) avec l'aide d'un professionnel de santé qui connaît la méthode (médecin ou sage-femme). Aujourd’hui, on peut également trouver des diaphragmes en taille unique, adaptés à tous.

  • Qui peut l'utiliser ?

    Les femmes qui ne sont pas gênées par les manipulations vaginales puisqu'il nécessite : pose, vérification, retrait, entretien.

  • A qui est-il déconseillé ?

    • Aux femmes qui sont mal à l'aise avec l’idée de mettre les doigts à l’intérieur de leur vagin pour poser leur contraception.

    • Aux femmes pour lesquelles une grossesse ferait courir un risque grave (maladie cardiaque, par exemple) : la protection offerte par le diaphragme contre une grossesse n'est pas suffisante.

    • Aux femmes souffrant d'infections urinaires à répétition ou ayant un prolapsus (descente d'organes).

  • Comment se le procurer ?

    En pharmacie ou dans un Centre de Planification ou d’Education Familiale après une consultation chez un médecin (généraliste ou gynécologue) ou une sage-femme. Ces spécialistes peuvent être consultés dans un CPEF.

    Le coût d'un diaphragme est d'environ 33 €* en latex, et 42 €* en silicone et est remboursé par la sécurité sociale sur la base de 3,14 €.

    Les spermicides qui accompagnent l’utilisation du diaphragme sont disponibles sans ordonnance en pharmacie et coutent entre 7 à 19 €* (non remboursés), selon le type, pour plusieurs doses.

    * prix public indicatif

Pour vous aider dans le choix de votre contraception, nous mettons à votre disposition un nouvel outil, venez le découvrir ici.

Les vidéos à découvrir

Toutes les vidéos
Back to top